( L’article suivant a été modifié le 25 Janvier 2015 )

Après l’attentat commis à Charlie Hebdo, on peut dire que s’est ouvert un bal, celui de la récupération. On a vu Marine le Pen en profiter pour remettre sur le tapis le droit de l’état à tuer, on a vu les chroniqueurs, les intellectuels et autres venir étaler leur islamophobie et/ou surtout participer à celle ambiante (nous notons la magnifique remarque de Onfray, « on ne peut pas parler de l’islam ». Ah. Ou Tesson qui nous a sortit « dès qu’il y a un problème, c’est un musulman ». Oh. Le déni de réalité, au service de la volonté d’isoler et d’attaquer. Finkelkraut dit qu’avoir peur des musulmans est « la moindre des choses… »).

Il y a également eut un nombre d’attaque contre les musulman.e.s (ou celleux suspecté.e.s de l’être) en très forte hausse, ce qui est assez inquiétant, et témoigne de la volonté de se venger d’une poignée de violent, mais une vengeance envers toute une communauté. La haine monte et les « penseurs » précédemment mentionnés entre parenthèses ne font qu’empirer la chose. Ils ne pensent qu’aux « racines chrétiennes » d’une société qui a des bases plus profondes et diverses que cela (les valeurs romaines, grecques, le fait que la chrétienté ait fait partie des cultes orientaux, que ses symboles ont des origines (la natalité existait dans le culte du Sol Invictus, la bible est une compilation…), ou alors tout les apports qu’il y a eut du monde arabo-musulman dans notre façon de penser. On efface la complexité de la réalité par des slogans et des mythes fondateurs.

Mais il y a aussi eut un emballement de la justice assez inquiétant : On en est rendu a arrêter des ados qui ont écrit un peu bêtement pour provoquer (et sans doute en réaction au fait que pour eux c’était insupportable ces caricatures) des « bien faits », et autre… Si je ne dis pas que ce genre de réactions est intelligente (aller jusqu’à dire « bien fait » c’est aller trop loin), non, cela ne mérite pas la prison ferme. Les ados provoquent souvent, et ici c’étaient de simples provocations, pas maligne. Si on appelle cela une « apologie du terrorisme » : Pourquoi alors on a pas arrêtés alors tout.e.s celleux qui disaient « #LesGaysDoiventDisparaitreCar », l’incitation à la haine et l’appel au meurtre ça existe aussi, non ? Au lieu de ce dire « ohmondieu ce sont de méchants terroristes en devenirs » pour les arrêter et les mettre en tôle soit un des vecteurs de radicalisation (sérieusement, là on a la preuve de l’intelligence de notre république), faudrait plutôt en discuter, comprendre pourquoi il réagissent comme ça… Surtout quand on voit comment les gens réagissent à celleux n’affichant pas assez de soutiens, en n’ayant pas adopté le slogan #JeSuisCharlie, dont le sens EST ambiguë. Si, les gens peuvent ne pas vouloir l’adopter par désaccord, tout comme les gens peuvent vouloir l’adopter. Idem pour la manif, d’autant plus pour celle de dimanche ou y’avait une raison logique de pas vouloir y aller : La présence de tas de politiques pas clean. Le premier ministre israeliens, ou alors Edrogan, pour ne citer qu’eux. Un défilé pour la liberté d’expression est il mieux avec des chefs d’états ne la respectant pas, et avec des criminels de guerres ?

En tout cas, je tiens à dire tout mon soutiens envers la communautés musulmanes, qui plus que jamais se fait accuser d’être terroriste, se fait attaquer comme quoi elle n’aurait pas sa place dans un pays de « racine chrétienne », subit les penseurs au pouvoirs qui étalent leur haine partout. Évidemment, je dis également tout mon soutien envers les familles des victimes. Un tel drame est toujours horrible, et nul n’a le droit de minimiser leur chagrin.